La CNIL met en demeure EDF et Engie

 

La Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) a récemment épinglé deux entreprises majeures en France : EDF et ENGIE. Selon elle, ces deux entreprises ne se conformeraient pas au règlement général sur la protection des données (RGPD). Ce mardi, la CNIL a donc annoncé que EDF et Engie seraient mises en demeure pour leur « non-respect de certaines conditions de recueil du consentement concernant les données des compteurs communicants » Linky. Si EDF et Engie ne se soumettent pas très vite au RGPD, elles feront face à des sanctions. 

 

LES CAPACITÉS DU COMPTEUR LINKY

La CNIL précise que les données de consommation recueillies par les compteurs « peuvent révéler des informations sur la vie privée » des utilisateurs, ce qui les rend très sensibles. Grâce aux compteurs Linky, il est par exemple possible de connaître les périodes d’absence des utilisateurs, mais également leurs heures de lever et de coucher. « Il est donc essentiel que les clients puissent garder la maîtrise de leurs données. » 

Le compteur Linky

Il n’en est pas à son premier scandale. En effet, de nombreuses associations d’utilisateurs ont déjà critiqué la façon dont il collectait les données. Ils critiquent également les émissions dégagées par ces compteurs, qui peuvent être problématiques pour la vie de personnes électrosensibles. Enedis, qui développe les compteurs Linky, indique avoir « 85 % de satisfaction client au moment de la pose » des compteurs et affirme que les interrogations et préoccupations sur le compteur restent « très limitées ». Ce seraient les médias qui transmettraient l’image selon laquelle le compteur ne serait pas bien reçu par les Français, mais « c’est une image erronée », assure Enedis.

Non conformité ?

Ce manque de conformité au RGPD justifie selon la CNIL la mise en demeure de ces entreprises : ces dernières n’ont donc pas plus de trois mois pour se conformer au RGPD. Si elles le font, elles ne verront aucune sanction prise contre elles, et les procédures seront closes ; autrement, ces deux entreprises seront sanctionnées. « La nature des manquements, du nombre de personnes concernées et des caractéristiques des traitements en cause » ont encouragé la CNIL à publier leur décision. Rappelons que deux Français sur trois sont équipés du dispositif, selon Enedis. Plus de 22 millions de compteurs sont actuellement installés, et « 35 millions de compteurs communicants Linky » doivent être mis en place d’ici 2021. 

Avis de 3 experts sur la 5G avant le Covid-19

Avis de 3 experts sur la 5G avant le Covid-19

Avant l'effet coronavirus Faut-il craindre la 5G ? Avec le déploiement de la 5G, le "nuage électromagnétique" dans lequel nous vivons va encore se densifier. Y-a-t-il des raisons de s'en inquiéter ? Découvrez l'opinion de trois experts, Yves Le Dréan, chercheur à...

lire plus

Chrysaliide

peut vous accompagner pour le refus du Linky.
Contact
05 61 45 27 33