WIFI A L’ÉCOLE

POUR LES NULS

Explication simple a comprendre et très instructive sur le Wifi, et l’importance du principe de précaution, parce qu’un enfant exposé a l’école et a la maison, l’est constamment.

PETIT CALCUL DE L’EXPOSITION D’UN COLLÉGIEN 4 ANS

Si on lit attentivement l’étude Interphone, il y est rapporté une augmentation du risque de tumeurs cérébrales de 40% après 1640h d’exposition aux rayonnements d’un téléphone portable pendant 10 ans. Cela fait un peu moins de 30 min par jour (c’est ce qui a donné lieu à l’expression “Utilisateur intensif”; une personne  qui téléphone 27 minutes ou plus par jour)

Un enfant est exposé pendant 6h en moyenne par semaine, pendant 35 semaines par an et pendant 4 ans au collège et ensuite au lycée pendant encore 3 ans. Cela fait 3920 heures d’exposition au collège et  6860h d’exposition sur 7 ans avec le lycée inclus ! Comparé aux 1640h sur 10 ans dans l’étude Interphone ce chiffre interpelle !

On dit souvent que le routeur est loin des élèves. Mais on oublie que la tablette (ou l’ordinateur portable) est elle-même un routeur Wifi. Or, l’appareil est à quelques centimètres de l’enfant et cela pour des durées d’exposition bien plus longues et intensives qu’un simple coup de fil. S’ajoute à cela que l’enfant ne sera pas le seul à être connecté avec sa tablette, mais vingt autres élèves ce qui génère un champ électromagnétique d’une densité qu’on ne trouvera que difficilement à la maison.

Vu que tous les acteurs s’accordent à dire qu’il faut protéger les enfants, qu’attendons-nous alors pour appliquer le principe de précaution pour nos enfants ?

Petit rappel des produits autrefois considérés comme inoffensifs:

 

Voici donc pour rappel les produits et substances qui étaient considérés comme inoffensifs alors que des signaux très précoces alertaient sur leur toxicité:

  • l’amiante
  • le tabagisme actif
  • le tabagisme passif
  • le bisphénol-A
  • l’essence plombée
  • les peintures au plomb
  • certains pesticides comme le DDT
  • les Polychlorobiphényles (PCB)
  • le radium (à qui on trouvait même des vertus thérapeutiques à l’époque)

UN CONSENSUS PARTAGÉ PAR TOUS: PROTÉGER LES ENFANTS

 

« Les enfants sont plus vulnérables que les adultes et bien plus encore ceux qui sont atteints de maladies chroniques et/ou de troubles du développement neurologique. »

« Les technologies actuelles ont été conçues et développées sans tenir compte des impacts biologiques autres que les effets thermiques. Nous savons maintenant qu’il existe un large éventail d’effets qui n’ont rien à voir avec l’échauffement des tissus. La revendication des défenseurs du wifi selon laquelle la seule préoccupation serait les effets thermiques est maintenant définitivement dépassée scientifiquement. »

    05 61 45 27 33
    Inscrivez-vous à notre Newsletter

    Inscrivez-vous à notre Newsletter

    Rejoignez notre communauté et recevez l'ebook

    La destruction de la nature par l’« électrosmog »

    de Ulrich Warnke

    You have Successfully Subscribed!