Enchères qui ne crèvent pas le plafond

Si elles rapportent 2,8 milliards d’euros à l’Etat français, c’est quasiment trois fois moins qu’en Allemagne ou en Italie. Les opérateurs voulaient éviter un emballement.

La 5G va pouvoir entrer dans sa phase opérationnelle en France. Après seulement trois jours d’enchères, les opérateurs ont décroché les fréquences nécessaires pour un lancement prévu avant la fin de l’année….

5G : pourquoi il ne faut pas se précipiter

Orange s’apprête à dégainer ses forfaits 5G le 8 octobre. Et les lancements de nouveaux smartphones compatibles s’accélèrent. Avez-vous intérêt à souscrire ? Pas forcément….

L’intérêt sera restreint

Pas d’ « effet waouh » à attendre de la 5G pour les particuliers, au moins dans un premier temps. Le gain essentiel sera un « saut en débit » qui permettra de réduire, par exemple, les temps de téléchargement (vidéos…) ou de bénéficier du streaming haute définition ultra-fluide (jeux vidéos). Ainsi, selon le cabinet spécialisé Tactis, le débit maximal de la 5G sera de 1 à 10 Gbit/s et le débit moyen de 50 Mbit/s et plus. A titre de comparaison, pour la 4G, le débit maximal est de 150 Mbit/s et le débit moyen de 5 Mbit/s.

Pour autant, ces promesses semblent remises en cause dans la pratique : les premiers retours d’expérience des utilisateurs décrits par Le Monde sont plutôt décevants. Il faut, en effet, couper la 5G sur le mobile car la connexion est hachée en raison des multiples allers-retours entre réseau 4G et 5G.

Tout le monde ne sera pas servi à égalité

La 5G commencera à être déployée sur le territoire alors même que les objectifs de couverture en 4G par les opérateurs ne sont pas encore atteints. De 1 à 4 % de la population est toujours exclue de la 4G.

De plus, les premières fréquences 5G attribuées sont celles de la bande 3 400-3 800 MHz. Or, selon Tactis, la faible portée des ondes de cette bande fait qu’elle n’est pas adaptée pour couvrir l’ensemble du territoire. Elle permettra surtout de servir les zones urbaines denses, celles où la couverture 4G est déjà optimale. Pour les zones rurales, en revanche, il faudra attendre l’arrivée de la 5G via la bande 700 MHz. Mais le service pour les consommateurs ne sera pas à la hauteur car « ces fréquences basses ne présentent pas les caractéristiques requises pour profiter du saut en débit ».

Bref, pour bénéficier de la 5G, et dans de bonnes conditions, il faudra être dans la bonne zone…

man wearing black headset

5G : une nouvelle menace pour les électro-hypersensibles ?

Le visage recouvert d’un voile et avec leurs vêtements doublés d’un film blindé pour faire barrage aux ondes, on devine aisément que Sophie et Hélène, respectivement commerciale et graphiste de profession, sont des personnes électro-hypersensibles. Pour elles, ce blindage est “indispensable“. Si elles l’enlèvent, elles font “de la tachycardie” et ressentent diverses douleurs, “comme si on avait la tête dans un étau ou comme si on nous enfonçait des clous dans les yeux“. Entre autres symptômes, avec la sensation d’être “en permanence fatiguée“. “Être électro-hypersensibles, cela revient à vivre en marge de la société“, témoigne Sophie. Depuis janvier, cette commerciale exerce sa profession depuis son domicile. Elle n’a “pas le choix“. “Je ne supporte plus le WiFi dans les hôtels, les antennes-relais qui sont partout, et le bluetooth dans la voiture“, énumère-t-elle.

Si les deux femmes sont contre la 5G, c’est avant tout pour des questions de santé. Elles sont convaincues qu’avec la 5G, “le niveau d’exposition aux ondes va augmenter“, il pourrait “même doubler” avec la multiplication des antennes, et elles ne veulent pas “vivre encore un peu plus en marge de la société“, confie Hélène qui dit avoir été obligée de vivre deux mois dans une cave pour éviter les ondes… Pour Philippe Martin, Président d’Alter-Ondes 35 et informaticien chez… Orange, “les personnes électro-hypersensibles sont des sentinelles” : “elles vivent par anticipation ceux que tout le monde va vivre si on ne fait rien“.

Et si on appliquait le principe de précaution pour la 5G

De toute évidence, “il faut appliquer le principe de précaution“. Sauf que, “encore une fois“, avec la 5G, “on met la charrue avant les bœufs“, regrette Philippe Martin. C’est pourquoi, il réclame un moratoire sur la 5G. “Le gouvernement, les opérateurs, les industriels, les lobbys…, ils font les choses dans leur coin“, dénonce-t-il, appelant un débat public sur la 5G. Avec les élections municipales qui ont propulsé des candidats Europe Écologie les Verts à la tête de plusieurs grandes villes, dont Bordeaux, Lyon, et Besançon, et la maire socialiste de Nantes qui appelle également à un moratoire sur la 5G, Philippe Martin a “bon espoir“. “Il y a une ouverture“, veut-il espérer. Jeudi dernier, dans une interview à France Info, Stéphane Richard, PDG d’Orange, s’est montré conciliant, estimant qu'”on ne va pas forcer les Français, et les maires en particulier, à accepter quelque chose dont ils ne veulent pas“. Néanmoins, rappelons que les maires n’ont pas autorité pour refuser l’implantation d’une antenne-relais. Or, le gouvernement s’est opposé à un moratoire sur la 5G.

 

Certes, le gouvernement a commandé une mission à l’Anses pour étudier l’impact de la 5G sur la santé. Mais, ses résultats ne sont pas attendus avant la fin du premier trimestre 2021… Soit plusieurs mois après la commercialisation de la 5G. “Cela arrive trop tard“, regrette Philippe Martin, occupé à distribuer des tracts aux voyageurs qui entrent et sortent de la gare. Catherine, une infirmière à la retraite de 66 ans, va même plus loin. Elle aussi militante au sein de l’association Alter-Ondes 35, elle ne fait “pas confiance à l’Anses“, “pas plus qu’ à l’OMS“, et souhaite “une autre étude, indépendante celle là“.

Conférence sur la technologie LiFi

Conférence sur la technologie LiFi

Du Haut débit, sans pollution électromagnétique et Cybersécurisé. Dans le contexte de marche forcée vers la 5G, et la banalisation du WiFi, trop de gens ignorent encore le potentiel d’une autre technologie sans fil qui passe par la lumière visible : le LiFi. Une série...

lire plus
#5G : A qui profite le crime ?

#5G : A qui profite le crime ?

17 sept. 2020 A qui profite les enchères 5G ?  Deux amish se penchent sur la question qui fâche : à qui profite les enchères de la 5G ? Fort d'un sondage réalisé par Opinionway, ils proposent une solution démocratique et respectueuse de l'intérêt général...  Il est de...

lire plus

#5G : A qui profite le crime ?

17 sept. 2020 A qui profite les enchères 5G ?  Deux amish se penchent sur la question qui fâche : à qui profite les enchères de la 5G ? Fort d'un sondage réalisé par Opinionway, ils proposent une solution démocratique et respectueuse de l'intérêt général...  Il est de...

lire plus
05 61 45 27 33
Inscrivez-vous à notre Newsletter

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Rejoignez notre communauté et recevez l'ebook

La destruction de la nature par l’« électrosmog »

de Ulrich Warnke

You have Successfully Subscribed!