• 17 sept. 2020

A qui profite les enchères 5G ?

 Deux amish se penchent sur la question qui fâche : à qui profite les enchères de la 5G ? Fort d’un sondage réalisé par Opinionway, ils proposent une solution démocratique et respectueuse de l’intérêt général…

 Il est de bon ton dans les cénacles patronaux ou dans les agences de relation presse financées par les industriels de présenter ceux qui réfléchissent sur les conséquences et qui critiquent la « 5G » comme des passéistes rétrogrades qui seraient contre le progrès, la nouveauté et souhaiteraient ramener notre monde à l’époque des cavernes.

A la lecture du sondage OpinionWays commandé par MySMARTcab, il apparait que, malgré les budgets colossaux mis en œuvre, ce message ne passe pas et se heurte au mur de la réalité. En effet, plus de 65 % des sondés souhaitent un moratoire de la 5G.  [> pour lire le détail du sondage : https://g5raisons.fr]

On peut les comprendre car derrière, les avancées technologiques permettant, soi-disant, la voiture intelligente et l’amélioration de la rentabilité de la supply-chain, les consommateurs ne sont guère convaincus : le passage à la haute définition pour mater les cabrioles de leur petit chat peut-il décemment être considéré comme un progrès, un changement de civilisation ?

Pour le consommateur, de plus en plus soucieux du respect de sa vie privée, la 5G est perçue, à juste titre, comme une étape supplémentaire dans la numérisation du monde et la transformation de l’être humain – pour le moment et dans nos contrées, sous la forme des datas qu’il génère – en une marchandise.

Sans avoir besoin de parler des risques sanitaires qui sont loin d’être exclus, sans avoir besoin de rappeler que la 5G se traduira par une augmentation significative de la consommation électrique – la Chine a décidé d’éteindre la 5G durant la nuit ! – sans avoir besoin de souligner le gaspillage de matières premières que cela va engendrer – les téléphones 4G ne seront pas compatibles avec la 5G, nous souhaiterions dénoncer une nouvelle trahison des clercs.

Le monde d’après se passera très bien de la 5G

 

La 5G n’est ni une avancée technologique fulgurante, ni un bienfait pour l’humanité. Elle est le reflet d’un mensonge industriel et du mépris à l’égard des citoyens de la part d’un Etat qui espère vendre très cher une ressource en apparence sans risque.

On prétendait qu’avec le COVID, le monde d’après serait différent. Que nenni. Le véritable enjeu de la 5G est financier. D’abord pour l’Etat, qui espérer grapiller quelques milliards en ces temps de disette, mais surtout pour les financiers qui disposent d’imposantes de liquidités.

Depuis mars, les industries pétrolières et polluantes, grandes consommatrices de financement (en 2019, on parlait alors de 5.000 milliards d’investissement sur 10 ans pour financer gaz de schiste, oléoduc et autres engins qui dévorent la terre, avant tout, pour servir un bon rendement) sont en suspens.

Pourtant, les masses d’argent sont là et cherchent à tout prix à se placer pour éviter de se dévaloriser. Alors la 5G et son financement dispendieux pour les opérateurs – qui sont incapables de démontrer un véritable retour sur investissement – constitue une solution de replis. Au niveau mondial, en janvier 2020, les opérateurs prévoyaient d’investir 1000 milliards de dollars d’ici à 2025

Voici donc la véritable raison d’être de la 5G permettre à des capitaux de circuler toujours plus vite, qu’importe les aléas sanitaires et les refus exprimés par la majorité de la population, la finance a toujours raison.

Et il est dommage que le président Macron n’ait pas entendu les recommandations de la Convention Citoyenne sur le Climat sur le sujet. Car, en l’espèce, ce ne sont pas 65 % mais 98 % des citoyens tirés au sort et éclairés par l’audition d’experts, qui ont voté en faveur d’un moratoire.

 

Avis partagé

 

Avant les enchères du 29 septembre 2020, le gouvernement de la République française peut encore démontrer aux banquiers médusés qu’il sait être plus à l’écoute de ses citoyens que de ses financiers.

Encore un effort, Monsieur le président, montrez-nous que vous êtes vraiment républicain et que vous respectez la volonté du plus grand nombre et l’intérêt général : suspendez les enchères, le temps d’organiser un grand débat national avec la CNDP (Commission nationale du débat public), le temps d’obtenir des études sanitaires menées par des experts indépendants des intérêts industriels, qui sont devenus les véritables maitres des horloges.

Des « Amish » qui veulent du bien à notre pays.

Christophe Lèguevaques et Arnaud Durand sont avocats au barreau de Paris.

Vidéo d’archive INA

(Institut National de l’Audiovisuel)

Les enchères pour l’attribution des fréquences 5G en France doivent débuter dans quelques semaines. Ces derniers mois, le déploiement de cette nouvelle technologie fait débat dans toute l’Europe, notamment sur ses effets sanitaires. Des craintes qui ne sont pas nouvelles et qui remontent aux années 90.

Conférence sur la technologie LiFi

Conférence sur la technologie LiFi

Du Haut débit, sans pollution électromagnétique et Cybersécurisé. Dans le contexte de marche forcée vers la 5G, et la banalisation du WiFi, trop de gens ignorent encore le potentiel d’une autre technologie sans fil qui passe par la lumière visible : le LiFi. Une série...

lire plus
Enchères 5G Suite et fin ?

Enchères 5G Suite et fin ?

Enchères qui ne crèvent pas le plafond Si elles rapportent 2,8 milliards d’euros à l’Etat français, c'est quasiment trois fois moins qu'en Allemagne ou en Italie. Les opérateurs voulaient éviter un emballement. La 5G va pouvoir entrer dans sa phase opérationnelle en...

lire plus
Les enchères sur la 5G

Les enchères sur la 5G

Les dés sont jetés, rien ne va plus !!! Quatre petits tours... et une suspension. Les enchères pour la 5G ont commencé ce mardi matin. Après quatre tours, les opérateurs ne s'étaient pas encore départagés. Le minimum à débourser par les opérateurs pour ces fréquences...

lire plus
05 61 45 27 33
Inscrivez-vous à notre Newsletter

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Rejoignez notre communauté et recevez l'ebook

La destruction de la nature par l’« électrosmog »

de Ulrich Warnke

You have Successfully Subscribed!